COVID-19 Safari Afrique vous accompagne Plus d'infos

LE GRAND TOUR DE L’ÉTHIOPIE

 

28 Jours / 27 Nuits à partir de 5640 € / pers avec vols internationaux et nationaux (AVT4)

L′avis du spécialiste
Gaelle

“Si vous souhaitez faire une immersion totale et faire un break avec votre quotidien, bienvenue en Ethiopie. Ce programme très complet sur la destination, vous permettra de découvrir les attraits principaux de ce magnifique pays. Vous aurez la chance de visiter de nombreux vestiges comme des églises Lalibela ou encore des monolithes à Axum. Une expérience unique et inoubliable ! “

05 46 27 98 29

contact@safari-afrique.com

Jour 1 : PARIS / ADDIS-ABEBA

 

Envol de Paris pour Addis-Abeba dans la soirée. Nuit à bord.

 

 

Jour 2 : ADDIS-ABEBA

 

Arrivée matinale à Addis à 6h30. Petit déjeuner dans un hôtel proche de l’aéroport.

En traversant les quartiers historiques de la capitale, montée au Mont Entoto, d’où l’on domine toute la ville à 3200 m d’altitude. C’est de là, dit-on, que l’empereur Ménélik décida de la création d’Addis-Abeba « la Nouvelle fleur » en amharique. Visite du modeste et émouvant palais de Ménélik. Visite du Musée archéologique, somptueux panorama de l’histoire de l’Ethiopie, des premières œuvres de l’art axoumite jusqu’au règne de Ménélik. Ici se trouve également le squelette de la célèbre Lucy.

Déjeuner au fameux restaurant « Lucy ».

Puis, visite de l’Unity Park,  une partie de l’immense parc qui entoure la résidence actuelle du Premier Ministre, récemment rendue au public. Le visiteur découvre l’ancien palais de Ménélik, les salles du trône de Ménélik et d’Hailé Sélassié, la salle de banquet, de réception, superbement restaurés, siège du pouvoir impérial pendant près d’un siècle… Une illustration de l’histoire et de l’architecture de l’époque impériale, nostalgique et pédagogique

Dîner et nuit à l’hôtel Jupiter Bolé **** ou similaire

 

 

Jour 3 : ADDIS-ABEBA / WENCHI / AGENA (230 km – 4h30)

 

Petit déjeuner à l’hôtel

Route pour le cratère de Wenchi

45 km de route et piste mène au sommet du cratère de Wenchi à 3200 m d’altitude. Là, la vue est extraordinaire sur les flancs verdoyants du volcan et ses calderas peuplés de minuscules villages, qui plongent vers le lac aux eaux bleues, aux formes sinueuses.

Déjeuner pique-nique

Balade à pied (ou à dos de mule) de 3h sur les flancs de la caldera et jusqu’aux les rives du lac et traversée en barque pour l’un des ilots où se trouve un petit monastère. Dénivelé descendant et montant 400 m.

Étape à Agena

Dîner et nuit à l’hôtel Desalegn Lodge ***

 

 

Jour 4 :  AGENA / ARBA MINCH (350 km – 7 h)

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

La route vous mènera au cœur du pays Gouragué, un massif montagneux, le versant occidental de la vallée du Rift incroyablement vert toute l’année, couvert de forêts. Là, la rivière Omo prend sa source.

Le peuple Gouragué a une forte identité, éleveur et cultivateur « d’ensète », faux bananier, dont la farine tirée du tronc est la base de l’alimentation. Il est également bâtisseur ; les « tukuls » très vaste et construit en pierres soigneusement appareillées caractérisent les villages Gouragué.

Visite d’un village Hadiya en chemin.

Route pour la ville d’Arba Minch, cette ville très agréable est construite sur le flanc d’une colline, elle offre une vue panoramique extraordinaire sur 2 lacs de la vallée du Rift, les lacs Abaya et Chamo. Installation à l’hôtel d’où l’on a une vue exceptionnelle sur les lacs.

Dîner et nuit à l’hôtel Haile resort **** ou similaire

 

 

Jour 5 : ARBA MINCH / CHENCHA / ARBA MINCH (80 km – 2h)

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

Route vers Chencha, village Dorzé, perché sur l’épaulement de la vallée à près de 3000 d’altitude. Les Dorzés parlent une langue omotique, un groupe de langues courantes beaucoup plus au sud.

Visite du village constitué de curieuses huttes traditionnelles toute en hauteur, jusqu’à 12 mètres. L’ethnie Dorzé est aussi un peuple de tisserands. Vous verrez du filage au tissage toutes les étapes de la fabrication des étoffes colorées. Vous verrez également la fabrication du « kotcho » tiré de la pulpe du faux bananier, « l’ensète » qui est l’aliment de base de tout le sud de l’Ethiopie.

Déjeuner au Dorze Lodge.

Vous explorerez à pied, d’autres petits villages de la région.

Retour à Arba Minch.

Dîner et nuit à l’hôtel Haile resort **** ou similaire

 

 

Jour 6 : ARBA MINCH / KONSO / JINKA (250 km – 5h)

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

Dans un environnement relativement aride les Konsos ont développé une agriculture en terrasses qui ont amené l’UNESCO à classer les paysages façonnés par les Konsos au patrimoine Mondiale de l’humanité. Les Konsos, vivent dans des villages fortifiés qui atteste de leurs rapports conflictuels traditionnels avec leurs voisins Borana. Vous visiterez quelques-uns de ces villages.

La société Konso est très structurée, constituée de 9 clans et lignage et obéissant un complexe système de classes de générations. Malgré la conversion massive au protestantisme, le peuple Konso est toujours attaché au culte traditionnel du dieu unique Waqq et au culte funéraire matérialisé par les « Waqa » stèles de bois sculpté.

Déjeuner à Karat-Konso

Route vers la vallée de l’Omo et sa mosaïque de peuples et de cultures à travers une région agricole vallonnée puis la savane. Visite en chemin du plateau dit de « New york » aux étranges formations géologiques.

Le jeudi passage  par le marché de Key Afer, le plus important marché du sud du pays, encontre avec les populations : Bena, Ari, Tsemay.

Le samedi, passage par le marché de Weyto, un important marché du sud de l’Ethiopie ou se rencontrent les populations : Bena, Ari, Tsemay …

Route pour Jinka. Installation à l’eco Omo lodge.

Dîner et nuit à l’hôtel Eco Omo Lodge *** ou similaire

 

 

Jour 7 : JINKA / TURMI (190 km – 5 h)

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

Tôt le matin, entré dans le parc national de Mago où vive la tribu agro-pastorale des Mursi sur les rives de la rivière Omo.

Un climat torride, leurs pratiques guerrières les ont préservés pendant longtemps de tout contact avec la modernité. Comme les Hamer et les Banna, les Mursis ont une organisation sociale, des pratiques rituelles basées sur un système de classe d’âges. Les femmes Mursis de haut rang pratiquent l’insertion de labret dans la lèvre inférieur, de taille de plus en plus importante. L’origine de cette pratique étrange n’est pas totalement élucidée.

Retour à Jinka pour le déjeuner et route pour Turmi.

Dîner et nuit à l’hôtel Buska Lodge *** ou similaire

 

 

Jour 8 : Turmi / Omorate / Turmi (160 km – 4h)

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

Vous prendrez la route pour rejoindre Omorate et la rivière Omo. Traversée en bateau pour visiter un village Dasanech. Les Dasanech, seuls sédentaires à part entière de la région, se regroupent majoritairement dans le village de Doose sur la rive orientale de l’Omo. A la saison des pluies, ils prennent soin surtout du bétail, tandis qu’à la saison des semailles et des récoltes, ils s’éparpillent dame les champs avoisinants où sont cultivés des céréales, le coton et la canne à sucre.

Retour à Turmi pour le déjeuner et pour assister au grand marché de la tribu Hamer (lundi uniquement).

Dans l’après-midi visite d’un village Hamar. L’ethnie Hamar est la plus belle et la plus importante ethnie de l’Omo. Pasteurs semi-nomades, guerriers et chasseurs comme leurs voisins, ils fascinent les visiteurs. Ils partagent quelques traditions avec d’autres tribus des environs comme les Tsemay, les Ari et les Benna: l’une d’elles consiste à sauter au-dessus de taureaux (‘’Bull Jumping’’).

Dîner et nuit à l’hôtel Buska Lodge *** ou similaire

 

 

Jour 9 : TURMI / KORICHO / TURMI (110 km – 4h)

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

Route vers la vallée de l’Omo, ou sont installés les Nyangatom, un peuple Nilo-sahariens situé du côté ouest de la rivière Omo. Leur patrie s’étend jusqu’au Sud Soudan. Visite du petit village de Kangatan.

Puis route jusqu’à Koricho pour visiter la tribu Karo (1500 membres seulement). Ils pratiquent un art très abouti de la peinture corporelle à base de craie. Cette coutume précède chaque danse, fête ou célébration. La tribu vit dans la basse vallée verdoyante du fleuve Omo (qui se jette dans le lac Turkana, au Kenya) et possède beaucoup de symboles culturels qui font partie de leurs rituels, comme la peinture du corps, des coiffures spéciales, labrets, bijoux et scarifications sur le corps considéré comme signe de beauté et aussi marque de la fonction dans la tribu. Les Karos sont un peuple d’agriculteurs devenu sédentaire qui vit sur les rives du fleuve Omo.

Déjeuner pique-nique.

Retour à Turmi dans l’après-midi. Repos.

Dîner et nuit à l’hôtel Buska Lodge *** ou similaire

 

 

Jour 10 : TURMI / ARBA MINCH (280 km – 6 h)

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

Le mardi passage par le marché d’Alduba , le grand marché de la tribu des Banna.

Le jeudi passage  par le marché de Key Afer, le plus important marché du sud du pays, encontre avec les populations : Bena, Ari, Tsemay.

Le samedi passage par le marché de Weyto, où se mêlent les populations Tsemay et Erboré.

Route pour Arba Minch.

Sur le chemin, arrêt sur les rives du Lac Chamo et excursion en bateau sur le lac à la découverte des milliers d’oiseaux qui le peuplent, des crocodiles et hippopotames.

Dîner et nuit à l’hôtel Haile resort **** ou similaire

 

 

Jour 11 : ARBA MINCH / YIRGALEM (280 km – 6h)

 

Petit déjeuner à l´hôtel.

Traversée de la vallée du Rift jusqu’à la rive est. Route pour Yirgalem et le pays Sidamo, à la végétation tropicale, là où sont cultivés, ananas, mangues, papayes et surtout café. Visite d’un village Sidama.

Étape au superbe Aregash Ecolodge édifié au milieu d’un jardin tropical.

Dîner et nuit à l’hôtel Aregash Lodge ***

 

 

Jour 12 : YIRGALEM / WONDO-GENET / SHASHEMENE / LANGANO (130 km – 2h30)

 

Petit déjeuner à l´hôtel.

Excursion à Wondo Genet une oasis luxuriante peuplée d’une multitude d’oiseaux et de singe. Promenade dans la forêt et aux sources chaudes.

Passage par la ville Shashemene, où s’est installé dans les années 60 la communauté « Rasta » jamaïcaine, sur des terres données par l’empereur Hailé Sélassié. Rencontre avec la petite communauté Rasta. Déjeuner « Zion train Lodge ».

Route vers le parc Abyatta – Shalla où l’on peut voir autruches, antilopes, et sur les rives du Lac une colonie de flamands roses et de nombreux oiseaux aquatiques. Balade jusqu’aux sources chaudes.

Puis route vers la rive orientale du Lac Langano où nous feront étape. A 1600 m d’altitude, au cœur de la Vallée du Rift, bordé par les Monts Arsi, le lac Langano est un lieu de villégiature prisé où il est possible de se baigner. Son eau douce de couleur cuivre, ses plages de sable et ses petites criques isolées, ses colonies d’oiseaux, ses rives bordées de forêts en font une étape agréable.

Fin d’après-midi libre pour profiter du lodge.

Dîner et nuit à l’hôtel Sabana Lodge **** ou similaire

 

 

Jour 13 :  LANGANO / ADDIS / MEQELE (220 km – 5 h et vol intérieur)

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

Route vers le Lac Ziway, où l’on peut voir de nombreux pélicans et marabouts.

Passage par Tiya, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Une quarantaine de stèles, érigées au XIIIème ou XIVème siècle de notre ère portent des épées gravées et des symboles mystérieux, vraisemblablement des monuments funéraires en hommage aux guerriers. D’autres portent des symboles féminins

Arrivée à Addis et transfert à l’aéroport et vol pour Meqele.

Transfert et installation à l’hôtel.

Dîner et nuit à l’hôtel Planete **** ou similaire

 

 

Jour 14 : MEQELE / DALOL / MEQELE (400 km – 7h)

 

Départ très tôt le matin.

Route en véhicule 4×4 vers le triangle aride de l’Afar où se trouvent d’immenses gisements de sel (dont certains atteignent 2 km d’épaisseur) et quelques lacs très salés qui créent un des environnements les plus hostiles de la planète. Route vers le village d’Ahmed illa (-100 m sous le niveau de la mer).

Le village vit de l’exploitation du sel qui se trouve à proximité. Mais aujourd’hui l’extraction du sel à la main et les caravanes de chameaux laissent peu à peu la place aux camions…

Continuation pour le site de Dalol (25 km) et ses concrétions de sels aux couleurs d’oxydes improbables, vert, jaune…à peu de distance visite du canyon de sel, un dédale entaillé dans une croute de sel de plusieurs dizaines de mètres d’épaisseur. Route pour les rives du Lac Karum (aussi appelé lac Assale), bordé par une extraordinaire banquise de sel immaculée.

Retour à Berehale pour le déjeuner préparé par votre cuisiner. Puis, route pour Meqele.

Dîner et nuit à l’hôtel Planete ****

 

 

Jour 15 : MEQELE / GHERALTA (100 km– 2h)

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

A Wukro, visite de son récent petit musée où sont exposés des objets sabéens du VIIème / VIème siècle avant J.C provenant du site voisin de Maqaber Gaewa. A la sortie de la ville, visite de l’église semi-monolithique de Tcherqos, où l’on peut voir des peintures du XVème siècle et un très beau décor sculpté.

A quelques kilomètres de Wukro, visite de l’église d’Abréha et Atsbéa, sans doute le monument le plus imposant de la région. L’église du monastère a été creusée en partie dans la falaise et en partie dégagée.

Continuation vers le massif montagneux du Gheralta où sont concentré le plus grand nombre de ces étranges monuments que sont les églises rupestres du Tigré. Vue superbe. Passage par le village de Degoum où l’on peut voir de très anciennes chapelles souterraines (VIème siècle ?) à proximité de l’église moderne, probablement funéraires dans le style axoumite.

Dîner et nuit au Gheralta Lodge **** (Hawsien) ou similaire

 

 

Jour 16 : MASSIF DU GHERALTA

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

Le matin, excursion à Mariam Qorqor et Daniel Qorqor. Ces deux églises en partie rupestres et décorées de peintures anciennes sont perchées au sommet d’un extraordinaire piton rocheux qui domine toute la région du Ghéralta. Cette excursion nécessite au moins 3h de marche avec un fort dénivelé montant et descendant d’environ 4 à 500 mètres.

Ou bien excursion plus facile à l’église de Papasayety, que l’on atteint après une heure de marche agréable, sans dénivelé, dans un canyon bordé d’acacias et de sycomores. L’église bâtie sous une falaise est décorée de très belles peintures du début du XIXème siècle d’une étonnante fraîcheur. En route, visite d’un village tigréen.

Retour au lodge et déjeuner.

Après-midi de repos au Lodge.

Dîner et nuit au Gheralta Lodge **** (Hawsien) ou similaire

 

 

Jour 17 : GHERALTA / YEHA / AXOUM (180 km – 3h30)

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

Route à travers les hauts plateaux du Tigré pour Yeha, un site sabéen qui a conservé un magnifique temple du VIIIe s. avant notre ère autrefois converti en église dédiée à Abba Afsé, l’un des neuf fondateurs mythiques du christianisme éthiopien et aujourd’hui restauré dans son état originel. Continuation vers le massif d’Adoua où se déroula la fameuse victoire éthiopienne face aux armées italiennes et Axoum.

La civilisation d’Axoum a 2000 ans. La cité antique campée sur les hauts plateaux du Tigré tire sa puissance du commerce de l’encens, de l’ivoire et de l’or, contrôle les ports de la Mer Rouge.

Une civilisation originale, brillante qui rayonne sur les deux rivages de la Mer Rouge dont on peut découvrir aujourd’hui les vestiges des palais, les tombeaux souterrains, et surtout ses uniques et énigmatiques stèles sculptées, monolithiques dont certaines encore debout se dressent à plus de 30 mètres et semblent liées aux tombeaux souterrains qu’elles dominent.

Au IVème siècle, Axoum devient le premier royaume chrétien du monde après l’Arménie. Quelques siècles passent et le royaume d’Axoum se dissout dans l’obscurité tout en laissant une trace profonde dans les arts et la culture éthiopienne.

Dîner et nuit à l’hôtel Atranos **** ou similaire

 

 

Jour 18 : AXOUM

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

Journée consacrée à Axoum.

Visite du fameux parc aux stèles, un vaste ensemble érigé entre le Ier et le IVème siècle de monolithes sculptés, le plus imposant atteint 33 m de haut. Visite du petit musée de la ville. Puis, arrêt pour découvrir la stèle du Roi Ezana qui atteste de sa conversion au Christianisme dès le IVème siècle. Visite des tombes souterraines des rois Kaleb et Guébré Masqal.

Déjeuner au restaurant « Antika » ou « AB »

Puis, traversée du vieux village d’Axoum pour aller visiter le palais de Dongour,  une demeure princière du VIème ou VIIème siècle de notre ère qui illustre la dernière période de gloire de la civilisation axoumite.

Devant l’Eglise Sainte Marie de Sion, ou plutôt les deux églises, gisent des trônes axoumites fracassés. Visite de la cathédrale bâtie par Hailé Sélassié. A côté de l’église bâtie par Fasilidas (visite extérieure, interdite aux femmes), une chapelle conserverait ” l’Arche d’Alliance ” rapportée de Jérusalem par Ménélik, fils du roi Salomon et de Makéda, la reine de Saba. C’est ici que furent sacrés la plupart des négus d’Éthiopie. Le plus précieux symbole de l’Eglise éthiopienne, invisible de tous sauf de son unique gardien. Un petit musée garde quelques trésors.

Dîner et nuit à l’hôtel Atranos **** ou similaire

 

 

Jour 19 : AXOUM / SIMIEN (300 km – 6h)

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

Journée de route pour le parc du Simien. Tout d’abord Puis, on traverse la rivière Tekeze un affluent du Nil.

Très longtemps avant de l’atteindre la silhouette du massif du Simien est visible.

Pique-nique simple en route.

La piste emprunte les premiers lacets de « Lima limo » à 3000 m d’altitude pour une montée vertigineuse vers le massif montagneux du Simien « le toit de l’Ethiopie ».

Etape au Simien Park Lodge, (3400 mètres d’altitude) composé de « tukul » (huttes de forme traditionnelle) en pleine nature. Vue spectaculaire sur le Simien, courte promenade autour du lodge. Le lodge est très impliqué dans le développement local et participe à plusieurs projets.

Dîner et nuit au Simien Park Lodge ****

 

 

Jour 20 : PARC DU SIMIEN / GONDAR (150 km – 4h)

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

Sans doute parmi les plus fascinantes montagnes d’Afrique, le massif du Simien est né de l’érosion d’immenses couches de lave basaltique, dont l’épaisseur atteint parfois 3 000 mètres. Le parc du Simien est classe patrimoine mondial par l’Unesco. Au milieu de ces montagnes l’eau a creuse de profonds canyons tourmentés qui font parfois penser au Grand Canyon du Colorado.

Piste dans le parc et balade de 2 à 3h sans difficulté particulière dans le parc à la découverte des paysages à couper le souffle du Simien et des étonnants singes geladas. Visite d’un village du Simien.

Déjeuner pique-nique dans le parc.

Puis, route vers Gondar.

Dîner et nuit à l’hôtel Goha *** ou similaire

 

 

Jour 21 : GONDAR

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

Gondar fût fondée par le grand roi Fasiladas (1632 / 1667) qui en fit la première capitale impériale de l’Ethiopie moderne, y initia la construction de palais qui poursuivit pendant plus d’un siècle et donna naissance à style architectural et artistique « gondarien ».

Le matin, visite de l’enceinte impériale où sont regroupés les châteaux royaux (fasil Gebbi) qui dressent leurs étranges silhouettes à l’allure européenne au milieu de la ville. Une douzaine de bâtiments, châteaux, bibliothèque, ménagerie, salle de réception, furent érigés entre le XVII et XVIIIème siècle. .  Tout proche, visite du château de Ras Ghemb, édifié au XVIIIème siècle, restauré, transformé en musée et décoré avec le mobilier impérial.

Déjeuner au restaurant.

Visites du château et de l’église de Qusqam, bâtit par la Reine Mentuwab qui se dresse à l’écart de la ville.

Puis, visite de l’église de Debra Berhan Sélassié du XVIIIe s. où se trouve un cycle pictural très complet de l’iconographie éthiopienne et un extraordinaire plafond peuplé d’angelots.

Enfin, visite des bains de Fasiladas, un vaste bassin, entouré de sycomores et dominé par un élégant pavillon, lieu de détente des rois de Gondar.

Dîner au restaurant « les 4 sœurs », connu dans toute l’Ethiopie, une cuisine originale et inventive d’inspiration traditionnelle, animation musicale et initiation à « l’iskista », une danse éthiopienne très particulière.

Nuit à l’hôtel Goha *** ou similaire 

 

 

Jour 22 : GONDAR / BAHAR DAR

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

Route vers la rive sud du lac et détour par le château de Guzara bâti au XVIème siècle sur une colline qui domine le lac Tana et servi peut-être de modèle aux châteaux de Gondar.

Route pour Bahar Dar. Déjeuner de poissons dans un restaurant aux bords du lac.

Proche de Bahar Dar, route (30 km) pour les impressionnantes chutes de l’Abay ou Nil Bleu appelées « Tis Issat », « l’eau qui fume », balade à pied (45 minutes) en passant par le pont de pierre du XVIème siècle et retour en bateau en traversant le Nil Bleu.

Dîner et nuit à l’hôtel Blue Nile Resort **** ou similaire

 

 

Jour 23 : BAHAR DAR

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

Journée d’excursion en bateau privé sur le lac Tana (1 860 m), réservoir du Nil Bleu. D’une superficie de 3 600 km2, il compte une quarantaine d’îlots où se cachent une douzaine d’églises et de monastères.

Navigation jusqu’à l’île de Dek, peu fréquentée des touristes, où se trouvent une petite communauté de pécheurs et la superbe église de Nerga Selassié, l’exemple le plus achevé de l’art et de l’architecture religieuse du lac Tana, bâtie dans un isolement profond par la Reine Mentuwab au XVIIIème siècle. Déjeuner pique-nique.

De retour vers Bahar Dar, visite de la presqu’île luxuriante de Zeghé, où l’on cultive le café à l’ombre des arbres et où se trouve une église de l’époque gondarienne ;

Uhra Kidane Mehret, église ronde qui présente un très beau décor peint du XVIIIème siècle, ainsi qu’un trésor de couronnes royales.

Le soir montée à la colline de Bazewit où se trouve l’ancien palais d’haile Selassié et d’où l’on a une vue magnifique sur le lac Tana et le déversoir du Nil Bleu.

Dîner et nuit à l’hôtel Blue Nile Resort **** ou similaire

 

 

Jour 24 : BAHAR DAR / LALIBELA (300 km – 6 h)

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

Très belle journée de route à travers les majestueux paysages montagneux du Lasta et les villages traditionnels Amhara. Déjeuner pique-nique simple en route.

En fin d’après-midi avant de parvenir à Lalibela, la “Jérusalem” d’Ethiopie.

Lalibela est l’un de ces lieux rares à la surface de la planète ; unique, étrange, grandiose, sans équivalent ni descendance, où la nature est magnifiée par l’homme. Au début du XIIIème siècle, le roi Lalibela entreprit le projet fou de bâtir ou plutôt de « découper » de sculpter dans la montagne à 2 500 mètres d’altitude 11 églises, toutes différentes. La capitale spirituelle du roi Lalibela devenu saint peu de temps après sa mort (1225) a été transformée en « nouvelle Jérusalem », et un lieu de pèlerinage très fréquenté jusqu’à nos jours.

L’ancienne capitale du roi Lalibela est un site majeur inscrit au Patrimoine Mondial par l’Unesco et une ville sainte pour les chrétiens orthodoxes d’Éthiopie.

Dîner et nuit à l’hôtel Panoramic **** ou similaire

 

 

Jour 25 : LALIBELA

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

Visite des églises de Lalibela réparties en deux groupes séparés par un profond fossé symbolisant le Jourdain.

Visite du premier, le quartier royal, accessible par un dédale de couloirs taillés dans la roche compte 6 églises : Medhane Alem, ou église du Sauveur entourée d’un portique est la plus imposante, Beta Maryam où subsistent peintures et bas-reliefs, Beta Masqal ou l’église de la Croix, qui fut sans doute un martyrium avant d’être une église, les églises funéraires de Beta Danagel, Beta Golgota, Beta Debra Sina et une chapelle consacrée à La Trinité.

Déjeuner au restaurant « Ben Abeba » une architecture étonnante et futuriste dans un cadre grandiose, cuisine occidentale de qualité.

Après-midi libre pour visiter le village.

Dîner et nuit à l’hôtel Panoramic **** ou similaire

 

 

Jour 26 : LALIBELA 

 

Petit déjeuner à l’hôtel.

Le matin, route  (40 km) pour l’extraordinaire monastère de Yemrehana Christos bâti en bois et en pierre à l’intérieur d’une grotte, au cœur d’un vallon boisé, est l’un des chefs d’œuvre de l’art religieux du XIIe siècle. Bâtie avec des matériaux rapportés dit-on de Jérusalem, d’Egypte et de Syrie, elle est dissimulée au fond d’une grotte où reposent près de 6 000 pèlerins, elle est encore décorée de superbes peintures.

Retour à Lalibela.

L’après-midi, visite du second groupe, le quartier ecclésiastique, composé de 4 églises (Beta Emmanuel, Beta Merkurios, Beta Guebrel Rufael et Abba Libanos) aménagé autour d’une rotonde souterraine, ressemble à une place forte. À l’écart du village, la fameuse église de Beta Giorgis est un monolithe cruciforme taillé au fond d’un profond fossé.

Dîner et nuit à l’hôtel Panoramic**** ou similaire

 

 

Jour 27 : LALIBELA / ADDIS-ABEBA (vol intérieur & international)

 

Transfert à l’aéroport et vol Lalibela / Addis dans la matinée.

Déjeuner au restaurant-galerie d’art« Makush », cuisine italienne. Des dizaines d’œuvres de peintres contemporains sont exposés dans le restaurant.

Balade dans le quartier de Piazza pour les derniers achats.

Chambres à disposition à l’hôtel.

Dîner spectacle traditionnel au restaurant Yod Abyssinia ou Habasha 2000, tout le cérémoniel de la cuisine éthiopienne, accompagné par un spectacle de chants et danses.

Transfert à l’aéroport et vol de nuit pour Paris.

 

 

Jour 28 : ADDIS-ABEBA / PARIS

 

Arrivée à Paris en début de journée

 

Tarifs valable toute l’année, hors mois de janvier (Timkat et Noël éthiopien) 

Supplément chambre individuelle : 840 €

 

CE PROGRAMME COMPREND :

 

  • Les vols internationaux et nationaux
  • Tous les transferts aéroport/hôtels/aéroport
  • Transport en 4×4 – 4 places pour le sud du pays– limité à 3 passagers pour des raisons de confort et en minibus 8/10 places pour le nord et à Addis (frais du chauffeur & gasoil et frais de parking compris),
  • Pour l’excursion Dalol :

Transport en véhicule 4×4, 3 pax par voiture, plus une voiture d’assistance obligatoire, un guide local afar et escorte (frais du chauffeur & gasoil compris)

 

  • L’hébergement dans les hôtels mentionnés ou similaires : petits déjeuners et dîners
  • Chambre pour la journée à Addis le dernier jour en hôtel 4* (1 chambre en day use pour 2 chambres réservées)
  • La pension complète : du petit déjeuner du jour 2 au dîner spectacle du jour 27, déjeuner au restaurant, pique-niques
  • Les boissons non alcoolisées aux repas : eau minérale, soda, thé ou café
  • L’eau minérale pendant le voyage (1l par jour/personne)
  • Accompagnement d’un guide francophone
  • Les guides locaux (obligatoires sur certains sites)
  • Les droits d’entrées et de visites dans tous les sites mentionnés et les parcs nationaux,
  • L’excursion en bateau privé sur le Lac Chamo et le Lac Tana

 

 

CE PROGRAMME NE COMPREND PAS :

  • Les frais de visas remis à l’arrivée (50 $) et les droits de vidéo éventuel
  • Les pourboires pour guide et chauffeur
  • Les dépenses personnelles.
  • Les assurances individuelles.

Santé : Vaccin fièvre jaune recommandée. Être à jours dans les vaccins. Vaccins contre la fièvre typhoïde et hépatites virales A et b recommandées.

 

Décalage Horaire : Le fuseau horaire de l’Ethiopie correspond à GMT + 3h, ce qui induit un décalage avec la France de + 1h en heure d’été et + 2h en heure d’hiver.

 

Change : La monnaie est le Birr Ethiopien (ETB) : 1 € = 36 Birr éthiopien (ETB)

 

Durée du vol : environ 11 heures

 

Formalités : Visa entrée simple 1 mois : 36 € si vous le demandez à l’ambassade d’Ethiopie à Paris avant votre voyage ou 50 US$ (visa accepté en euros suivant le taux de change dollar/euro) en obtention directe à l’arrivée à Addis-Abeba. L’ambassade d’Ethiopie à Paris délivre généralement le visa en 72 heures, mais il est prudent de se ménager une marge de sécurité. Visa entrée simple 3 mois : à l’ambassade 54 €, à l’arrivée à Addis 70 US$. Visa entrée multiple 3 mois : à l’ambassade 63 €, à l’arrivée 80 US$.

Passeport doit être valide au moins 6 mois après la date du retour. Il est recommandé que le passeport dispose d’au moins deux pages vierges.

 

Langues : Amharique  et Anglais

 

Communication : Pour joindre l’Ethiopie, l’indicatif téléphonique : +251

 

Électricité : Le voltage 220 V est différent en Éthiopie et est plus bas qu’en France (230 V), mais ceci ne pose pas de problème. Les fabricants ont tenu compte de la différence (tolérance). Vous pouvez donc utiliser tous vos appareils. En cas de doute, contrôlez-les. Les chargeurs de tablette, de portable, appareil photo, téléphone portable, brosse à dent électrique sont presque tous utilisable en en Éthiopie. Ils comportent cette mention: ‘INPUT: 100-240V, 50/60 Hz’.

 

Eau : il est fortement conseiller de boire de l’eau minérale en bouteille et d’éviter de boire l’eau du robinet.

 

Climat : Le climat du pays est plutôt de type tempéré, particulièrement dans la vaste région du plateau central.

La canicule sévit cependant aux abords de la mer Rouge vers l’est, ainsi que vers l’ouest dans la zone limitrophe du Soudan. La saison des pluies se situe entre juin et septembre, mais des pluies plus modérées commencent dès mars et avril.

Les températures moyennes tournant autour de 20°C toute l’année, vous pouvez vous rendre en Ethiopie à n’importe quelle saison, en évitant toutefois juin et juillet où les précipitations peuvent être violentes.

 

Les points forts du programme

 

  • Programme privatif
  • Guide francophone
  • Transferts en avion pour les longues distances
  • Excursion en bateau privé sur le Lac Chamo et le Lac Tana
  • Rencontre avec la population
  • Ballade en 4×4 vers le triangle aride de l’Afar

05 46 27 98 29

contact@safari-afrique.com

AFRIKA PEARL SAFARI ADVENTURE