Bienvenue au Botswana
Accueil » Présentation du Botswana

Présentation du Botswana

 

Situation géographique :

Le Botswana est un pays situé en Afrique Australe sans accès à la mer. Il est entouré de l’Afrique du Sud au sud et sud-est, de la Namibie à l’ouest, de la Zambie au nord et du Zimbabwe au nord-est. La capitale est Gaborone.

 

Population :

La population est estimée à 2 209 208 habitants en 2016. Avec seulement 3.8 hab/km², le Botswana est l’un des pays les moins densément peuplés du monde.

 

Religion :

Environ 71% de la population est chrétienne tandis que 15% n’a pas de religion.

 

Langues :

La langue officielle est l’anglais. Cependant 90% de la population parle le Tswana.

 

Formalités :

Le visa n’est pas obligatoire pour les ressortissants français.

Le Passeport doit être valide au moins 6 mois après la date du retour. Il est recommandé que le passeport dispose d’au moins deux pages vierges. Une taxe pour le développement du tourisme, tous les visiteurs devront s’acquitter d’une taxe de 30 Dollars US pour pouvoir entrer sur le territoire Botswanais.

 

Santé :

Aucunes vaccinations obligatoires mais certaines sont recommandées : fièvre jaune.

Être à jour dans les vaccins habituels mais aussi liées à toutes les zones géographiques visitées.

 

Décalage horaire :

Le Botswana est à GMT +2. Le décalage avec la France est donc faible. Le Botswana n’appliquant aucun passage à l’heure d’été ou d’hiver, l’heure est la même pendant l’été français et le Botswana a une heure en avance pendant l’hiver français.
Téléphone :

Indicatif téléphonique : +267

 

Monnaie :

La monnaie est le Pula (BWP) : 1 BWP = 0.088 €

 

Eau / Electricité :

Le courant est de 220 volts. En revanche, il n’y a pas vraiment de standard pour les prises. Le voyageur peut être en présence indifféremment d’une prise triangulaire à 3 grosses fiches rondes, de la prise carrée à 3 fiches rectangulaires ou de la ” française ” à deux fiches fines. Il convient donc de posséder deux adaptateurs ou un adaptateur universel acceptant l’ensemble de ces prises.
Eau : il est fortement conseiller de boire de l’eau minérale en bouteille et d’éviter de boire l’eau du robinet.

 

Climat :

De mi-janvier à mi-avril, il s’agit de la période la plus creuse, s’il en fallait une. On est au cœur de la saison des pluies. Il fait autour de 25-30 °C dans l’idéal, avec des pointes à 45 °C dans le Kalahari quand il ne pleut pas. L’humidité de l’air oscille entre 50 et 80. Il s’agit d’ailleurs de la meilleure période pour observer l’avifaune. À cette époque, les ciels orageux sont magnifiques. Pour encourager les amoureux de la nature à tenter leur chance, c’est l’époque des prix réduits pour les lodges et les tour-opérateurs. À partir de la mi-mars, les pluies se font généralement plus rares et on se rapproche des conditions idéales de la première période décrite plus haut. De mi-mars à mi-mai, on recommande notamment les réserves du centre, les Nxai et Makgadikgadi Pans et le Central-Kalahari ainsi que le Kgalagadi Transfrontier National Park.

De mi-avril à mi-juin, on transite entre l’été austral, chaud et (un peu) humide et l’hiver austral, sec et froid la nuit. C’est une bonne période pour visiter le pays car on combine à la fois des températures agréables, une végétation nourrie par la saison des pluies qui vient de s’achever et une bonne visibilité de la faune sauvage. L’avifaune est bien présente. Pour beaucoup, avril et mai sont fortement recommandés sur l’ensemble du pays.

De mi-juin à mi-août, l’hiver sévit au Botswana. Période très fréquentée du fait des vacances scolaires dans les pays occidentaux, il s’agit pourtant de la période la plus froide, avec des périodes assez glaciales. Prévoir pulls et vestes, bonnet, gants, et grosses chaussettes car les températures peuvent chuter autour de 5 à 10 °C la nuit, voire 0 °C dans le Kalahari, où les gelées sont assez fréquentes. Les journées restent douces et agréables (en moyenne 20 à 25 °C) et le ciel bleu azur, débarrassé de tout nuage, resplendit d’une limpidité fascinante. Il s’agit de la période idéale pour les Makgadikgadi Pans. Cette saison est également très propice pour l’observation de la faune car les animaux se regroupent autour des points d’eau. L’avifaune baisse en diversité car les migrateurs sont repartis vers le nord. La végétation commence à s’assécher. La crème hydratante est d’ailleurs fortement recommandée.

De mi-août à mi-novembre, c’est la fin de la saison sèche. Les températures sont remontées et la sécheresse pèse sur la savane. C’est la période des grandes concentrations de faune en Okavango et dans le Chobe. Les safaris sont extrêmement riches en observation de mammifères. Déjà les premiers nuages se massent en vue des pluies de fin novembre. Les journées d’octobre sont parfois très chaudes.

De mi-novembre à mi-janvier, le Botswana connaît ” l’été austral “, la saison des pluies. C’est une période agréable. Les premières pluies rafraîchissent l’atmosphère. L’avifaune revient, la végétation vire de nouveau au vert et les mammifères ne sont pas encore tout à fait dispersés. Une belle période de safari pour toutes les régions, marquée par les naissances de nombreux herbivores. Les ciels orageux forment des montagnes de nuages sur le plateau du Botswana. Un spectacle saisissant. La période de Noël est très active pour le tourisme.