LES PARCS EN TANZANIE

PARC NATIONAL DE TARANGIRE


Le parc national de Tarangire d’une superficie de 2.600 Km carrés se situe dans la steppe Masaï non loin du lac Manyara et de la vallée du rift. Les paysages du parc national de Tarangire sont très différents des autres réserves.
Situé à une altitude beaucoup plus basse, il bénéficie d’un climat chaud et humide qui développe une grande variété de végétation avec, en particulier, la profusion de gigantesques baobabs qui sont l’un des attraits de ce parc.
Tarangire est un endroit magnifique à visiter car en saison sèche on observe d’immenses processions d’animaux qui se dirigent vers la rivière pour étancher leur soif. Les derniers recensements sont impressionnants : 30.000 impalas, 3.000 éléphants, 25.000 gnous, 6.000 buffles, pour ne donner que quelques chiffres. C’est également un parc riche en félins et en oiseaux.

Il constitue une “retraite de saison sèche” pour la majorité de la faune du sud du pays masaï et appartient au même écosystème que Manyara. Au début de la petite saison des pluies en octobre-novembre, les déplacements d’animaux partent de la rivère. Les gnous, zèbres, gazelles de Thompson, buffles, élans et bubales migrent vers l’est et se déploient sur une zone de plus de 20 000 km2. Ils regagnent ensuite le sud et passent la saison sèche (juillet à octobre) concentrés autour de la rivière Tarangire jusqu’au début des pluies suivantes.

 

PARC NATIONAL DE MANYARA


Le parc Manyara, 330 km2, situé sur la route principale en allant vers le Ngorongoro, est réputé pour la variété de ses paysages ainsi que par la richesse de sa faune. Vous traverserez tout d’abord une petite forêt d’acacias où vivent de très nombreux babouins et oiseaux exotiques avant de parcourir les plaines souvent peuplées de troupeaux de buffles et d’arriver au lac Manyara ; On peut observer d’assez près de nombreux éléphants, mais aussi des girafes et quelquefois apercevoir des lions se prélassant sur la branche d’un acacia, ce qui a fait la renommée de ce parc !
Les abords du lac sont peuplés, à certaines époques de l’année, des milliers de flamants roses, mais aussi de nombreux pélicans, aigle-pêcheurs, ibis sacrés, grues couronnées ou marabouts. On peu observer des groupes d’hippopotames, quelquefois hors de l’eau. Plus de 400 espèces d’oiseaux vivent ici, un régal pour les ornithologues…

 

PARC NATIONAL D’ARUSHA


Le parc national d’Arusha en Tanzanie couvre le mont Méru, un volcan culminant à 4566 mètres dans la région d’Arusha, au nord du pays. D’une surface de 137 km², il s’agit du plus petit parc national de Tanzanie. Le parc fut successivement nommé Parc national du cratère Ngurdoto en 1960, puis Parc national du mont Meru avant de recevoir son nom actuel en 1967. Le parc est divisé en trois zones. À l’ouest, le cratère du Méru embrasse la rivière Jekukumia. Au sud-est, le cratère Ngurdoto est couvert de pâturages. Les lacs Momella au nord-est accueillent de nombreuses espèces d’oiseaux limicoles. Le Kilimandjaro, à 60 km au nord-est du parc, est visible par temps clair. L’altitude du parc va de 1500 mètres jusqu’aux 4565 mètres du Mont Méru. Le parc est entouré de zones cultivées et de plantations.

le cratère Ngurdoto : mesurant 3 km de diamètre, il est couvert de forêt tropicale ou vivent de nombreuses espèces de singes. Dans le fond du cratère vit une multitude d’animaux, notamment des troupeaux de buffles.
les Lacs de Momella : plusieurs lacs, ou l’on rencontre des colonies de flamants roses, d’ibis, d’oies d’Egypte, et quelques hippopotames.
le Mont Méru : 2ème sommet de Tanzanie après le Kilimandjaro. Il est possible d’en faire l’ascension : comme il est peu connu, on y rencontre beaucoup moins de monde qu’au Kilimandjaro.

 

RESERVE DU SERENGETI

Incontournable: des savanes infinies, quatre millions d’animaux sauvages, un mythe

Le plus célèbre des parcs animaliers au monde est aussi l’un des plus vastes : 14 763 km2 de plaines dans le prolongement du parc du Masai Mara kenyan. En langage masaï, Serengeti signifie “plaines infinies” un nom bien mérité lorsqu’on découvre à perte de vue, des savanes immenses entrecoupées par des kopjies (gros amas rocheux). Renommé pour son abondance de guépards et de lions, le Serengeti est surtout célèbre pour la migration annuelle des herbivores : un spectacle exceptionnel de milliers de gnous et zèbres à la recherche des pâturages les plus verts ! Dans les parcs du Serengeti et du Ngorongoro, dans l’environnement favorable des rivières et des lacs, les gnous ont beaucoup proliféré. On estime leur nombre à près de deux millions. Réfugiés au Kenya pendant la saison sèche, ils reviennent avec la pluie et l’on peut voir de longues processions d’animaux en quête d’herbe fraîche.

Les cinq espèces principales, les big five (nom donné à cet ensemble d’espèces par les chasseurs dans les safaris africains au cours du XXe siècle), sont le lion, le léopard, l’éléphant, le rhinocéros et le buffle africain. Le Serengeti abrite aussi des hyènes, des guépards, des zèbres, des rapaces, et de nombreuses autres espèces. Cette profusion d’animaux fait du Serengeti l’un des parc animaliers les plus célèbres au monde. Le Serengeti a été un des lieux où se sont révélés des photographes animaliers reconnus internationalement comme Yann Arthus-Bertrand et il est aujourd’hui le lieu de rendez-vous de nombreux photographes amateurs ou professionnels en quête de safari photo. De nombreux reportages animaliers destinés à la télévision y sont tournés.

Le parc est contigu à l’aire de conservation du Ngorongoro, et il est listé par l’UNESCO comme patrimoine mondial.

 

ZONE PROTEGEE DU NGORONGORO ET SON CRATERE

L’arrivée au cratère s’effectue par la crête (à 2 300 m d’altitude) d’où l’on a une vue panoramique grandiose sur cette “caldeira” de 20 km de diamètre, second plus grand cratère du monde. Outre la beauté incroyable du paysage, la première vision depuis les crêtes est magnifique et un safari dans ce lieu exceptionnel est inoubliable.

Le cratère du Ngorongoro est l’un des plus impressionnants spectacles naturels du monde. Cependant le cratère ne représente qu’une infime partie de la zone protégée du Ngorongoro qui offre des espaces naturels grandioses. Le “Ngorongoro conservation area” d’une superficie de 8 292 km2 a été élevé au statut de réserve internationale de la biosphère et appartient au patrimoine mondial de l’Unesco. Plus de 25 000 animaux sauvages ont élu résidence dans le cratère tandis que plus de deux millions d’animaux sauvages vivent sur la zone protégée, donnant une impression de paradis terrestre ! Il est constitué de plusieurs écosytèmes abritant une faune et une flore très différente : le lac Magadi alcalin dont les rives attirent les chacals, les lions et hyènes à l’affut, la forêt d’acacias de Leraï où vivent élans, éléphants, grivets, damans, francolins, vautours et aigles, le marais de Gorigor, refuge de nombreux oiseaux d’eau…

Créé suite aux études de la réserve Serengeti du docteur Bernard Grzimek et son fils à la fin des années 50, la zone protégée du Ngorongoro a été une expérience pionnière dans le domaine de la pluri-utilisation des terres où le pastoralisme, la protection et le tourisme ont pu coexister.

Observation : nombreux gnous, zèbres, lions, guépards, quelques léopards mais aussi quelques éléphants, buffles, antilopes, phacochères, kongoni, cobes Defassa, babouins, très nombreux aigles et oiseaux… C’est l’un des rares endroits où l’on a une chance d’observer un rhinocéros noir en Tanzanie (une vingtaine sont présents dans le cratère grâce aux patrouilles de vigilance contre le braconnage).

 

LE PARC NATIONAL DE RUAHA

Situé au sud-ouest de la Tanzanie, le parc national de Ruaha est désormais le plus grand parc national de Tanzanie depuis l’inclusion de réserves adjacentes avec une surface de plus de 20 000 km². Comme le Selous, le Ruaha est englobé dans un écosystème beaucoup plus vaste qui compte une demi-douzaine d’autres zones protégées.

Composé de collines arbustives, d’une brousse rocailleuse et semi-aride et de plaines dégagées où poussent des baobabs, le parc est irrigué par la rivière Ruaha et par les rivières Mdonya et Mwagusi. A la saison sèche, l’eau des torrents s’évapore et les rivières deviennent de longs chemins de sable dans lesquels l’eau n’est présente que sous la forme de quelques mares. A la recherche d’eau pour s’abreuver, les éléphants creusent le sable à l’aide de leur trompe pour extraire l’eau du lit des rivières.  D’ailleurs, l’une des plus importantes colonies d’éléphants d’Afrique peuple les denses forêts qui bordent la rivière Ruaha et la rivière Mwagusi.

La savane du parc accueille de très nombreux types d’antilopes et d’immenses troupeaux de buffles.  Ruaha est également connu pour son importante population de lions qui se partage les territoires autour des rivières du parc.  On peut aussi observer en nombre d’autres espèces de carnivores : guépards, léopards et hyènes. Le parc de Ruaha accueille également des espèces plus rares comme le lycaon et le grand koudou, ainsi que de nombreuses espèces d’oiseaux endémiques.

 

LA RESERVE DE SELOUS


La réserve de Selous, 55 000 km2, est la plus grande au monde. Habitat privilégié du rhinocéros noir, elle abrite une vie sauvage importante et une grande diversité d’oiseaux.

Dans cette nature puissante, le fleuve Rufiji et ses affluents est l’une des voies d’eau les plus captivantes d’Afrique. D’énormes crocodiles se chauffent au soleil, des troupeaux d’éléphants passent, des buffles assoiffés se massent sur les berges bordées de cocotiers et au milieu du fleuve des hippopotames se vautrent dans les eaux boueuses ! Dans la brousse peuvent surgir léopards, guépards ou lions, lycaons. Naviguer sur ce grand fleuve ou cheminer à pied en compagnie d’un ranger armé vous apportera de grandes sensations ! Meilleure période de visite : de juin à février (depuis Dar es Salaam, compter 7 heures de route ou 35 mn de vol en charter

 

LE PARC NATIONAL DE MIKUMI


Proche de Dar es Salaam, il occupe 3 230 km², ce qui en fait le troisième de Tanzanie en superficie bien que sa partie sud soit encore quasi inexplorée. Entouré des monts Uluguru et Rubeho, il séduit par de très beaux paysages et de nombreuses cascades. Plus de 2 000 éléphants, des lions, des léopards, des girafes, des buffles, des hippopotames, des gnous, des zèbres, des phacochères, des civettes, des chacals, des babouins jaunes et plus de 400 espèces d’oiseaux ont élu domicile à Mikumi.

Avec un peu de chance, vous pourrez y rencontrer trois espèces particulièrement rares, les hippotragues noirs, les grands Koudous et les Lycaons. Le Parc National de Mikumi (3 230Km²). Le parc de Mikumi se trouve à 300km au sud-ouest de Dar es Salaam. Il abrite une large variété d’animaux: des lions, des éléphants, des buffles, des hippopotames, des girafes, des zèbres, des antilopes (dont des élans) et quelques léopards et guépards.

Le Mikumi abrite aussi plus de 300 variété d’oiseaux dont les oiseaux migrants Eurasien présents d’octobre à avril. Meilleure période de visite : toute l’année en véhicule 4×4 (depuis Dar es Salaam, compter 4 heures de route ou 1 heure de vol en charter).

 

LE PARC NATIONAL DE GOMBE (52 Km²)


Ce petit parc se trouve au nord de Kigoma sur les bords du lac Tanganyika. Le parc est le domaine des chimpanzés qui sont étudiés par l’équipe scientifique de Jane Goodall depuis 1960.

Meilleure période : toute l’année (de Kigoma, compter 1 heure en bateau).Nous organisons des séjours de 3 nuits au départ d’Arusha ou de Dar es Salaam.

 

LE PARC UDZUNGWA


Couvrant l’une des douze montagnes qui s’élèvent majestueusement depuis la plaine côtière, à l’Est de la Tanzanie, Udzungwa est la plus haute et la plus riche zone forestière en matière de biodiversité.Cet archipel de massifs isolés a aussi été surnommé “les Galapagos africaines” pour sa richesse en animaux et plantes endémiques dont la plus familière est la violette africaine.

Destination originale de la Tanzanie, Udzungwa attire surtout les randonneurs. Son excellent réseau de pistes forestières comprend une randonnée très populaire dune demi journée jusqu’à la chute de Sanje qui plonge sur 170 mètres en fines goutellettes jusque dans la vallée. La piste Mwanihana conduit, elle, en deux jours jusqu’au haut plateau et son panorama sur les plantations de canne à sucre avant de mener au somment du pic, le plus élevé de cette chaîne de montagnes.

 

LE PARC NATIONAL DE MAHALE(1 613 Km²)


Enfoui profondément au coeur de l’Afrique, inaccessible par la route, l’endroit rappelle une plage idyllique d’une île de l’Océan Indien. Des criques de sable blanc bordées par les eaux azur du lac Tanganyka sont surmontées par des pics couverts de jungle surplombant la côte de plus de 2 000 mètres, ce sont les montagnes retirées et mystérieuses de Mahalé. Le parc de Mahale comme le Gombe stream est le seul endroit où on peut observer les chimpanzés dans leur milieu naturel. Partir à la découverte des chimpanzés est une expérience magique !

Meilleure période : de mai à octobre (de Kigoma, compter entre 4 et 9 heures en bateau ou 2 heures de vol en charter au départ de Dar es Salaam/d’Arusha).

 

LE PARC DE SAADANI

Nouveau parc national de la Tanzanie, Saadani couvre 1 000 km². C’est une jungle unique-le mélange enivrant de plage, de brousse et de rivière- trouvé nulle part sur le littoral africain oriental. C’est la variété d’écosystèmes différents qui font de Saadani un site unique et le différencient des autres parcs nationaux et réserves de la Tanzanie. En un même lieu, il est possible de faire des safaris dans la savane, parcourir en bateau la rivière Wami où les hippopotames et les crocodiles sont prolifiques ou naviguer sur l’Océan indien et observer des dauphins…

Au parc de Saadani, la vie sauvage est exceptionnelle, particulièrement dans les eaux saumâtres de l’embouchure de la rivière, un endroit favori pour les pélicans et les flamants. La savane accueille une faune très abondante (antilopes, lions, guépards, éléphants, singes, etc). Bien entendu ce qui fait l’originalité de Saadani est par dessus tout, le fait de conjuguer les plaisirs de la savane et ceux de l’Océan Indien !

Les éléments nutritifs dans l’eau de mer attirent les crevettes et autres fruits de mer qui régaleront vos diners au lodge. Les tortues et les dauphins sont souvent vus autour des îles de sable proche de la côte. Rester quelques jours à Saadani est assurémment une expérience fascinante que ce soit pour se relaxer ou parcourir la savane ! L’accès se fait principalement par de petis vols taxis au départ de Dar es Salam ou de Zanzibar.

 

PARC NATIONAL DE RUBONDO ISLAND


Le parc national de Rubondo Island (ou de l’île de Rubondo) est un parc national du nord-ouest de la Tanzanie. Le parc est un des plus petits du pays. Il se compose d’une île basse inhabitée (quelques collines au sud de l’île culminent à 1384 mètres soit 250 mètres au-dessus du lac), Rubondo, située dans une large baie au sud-ouest du lac Victoria, ainsi que de quelques petites îles voisines
Le parc est réputé pour les 400 espèces d’oiseaux environ qui y ont été identifiées, en particulier lors de l’hiver boréal lorsque des dizaines de milliers d’oiseaux eurasiens viennent hiverner dans la région. La très rare antilope Sitatunga est un des hôtes emblématiques des marais et des forêts de l’île. Pour le reste, plusieurs mammifères emblématiques de la faune est-africaine y sont présents, hippopotames, crocodiles, mais aussi chimpanzés et éléphants  .

 

LE PARC NATIONAL de MAHALE MOUNTAINS


Le parc national des Montagnes Mahale de 1650 km2 , se trouve sur les rives du lac Tanganyika, dans la région de Kigoma, en Tanzanie. Nommé d’après la chaîne de montagnes Mahale qui se trouve à l’intérieur de ses frontières, le parc présente plusieurs caractéristiques inhabituelles. Premièrement, il s’agit de l’une des deux seules zones protégées pour les chimpanzés du pays. (L’autre est située à proximité du parc national de Gombe Stream, rendu célèbre par la chercheuse Jane Goodall.) La population de chimpanzés du parc national de Mahale Mountains est la plus importante qui soit. En raison de sa taille et de son éloignement, les chimpanzés s’épanouissent. C’est aussi le seul endroit où les chimpanzés et les lions coexistent. Une autre caractéristique inhabituelle du parc est qu’il est l’un des rares en Afrique à être connu à pied. Il n’y a aucune route ou autre infrastructure dans les limites du parc, et le seul moyen d’entrer et de sortir du parc est par bateau sur le lac.

 

PARC NATIONAL DE GOMBE

Le Parc national de Gombe Stream (ou du torrent de Gombe) est situé sur la rive Tanzanienne du lac Tanganyika en Afrique de l’Est. Ce parc fait partie de la réserve de biosphère de Gombe Masito Ugalla, reconnue par l’Unesco en 2018. Le parc est le plus petit du pays. Sa superficie est de 52 km2. Il se compose d’une petite bande forestière coincée entre les plages du lac Tanganyika et une chaîne de montagne bordant le lac. Le relief est escarpé et le climat humide. Ce type de paysage est inhabituel dans une région désormais largement déboisée et couverte de champs et de savane arborée. Le parc est situé entre la ville de Kigoma (à juste 16 kilomètres au sud) et la frontière burundaise.

Le parc de Gombe est mondialement connu pour sa population de chimpanzés, dont la colonie est une des plus étudiées de la planète. En 1960, Jane Goodall s’installe dans cette région reculée de la Tanzanie et commence à étudier les grands singes. Ses travaux permettent de très nombreuses découvertes concernant les chimpanzés dont la guerre des chimpanzés de Gombe entre 1974 et 1978, et l’impact scientifique de ses découvertes est considérable. Aujourd’hui, le parc abrite toujours un centre de recherche qui suit en permanence les populations de grands singes. Outre les chimpanzés, les babouins sont très fréquents à Gombe, ainsi que diverses espèces de colobes. Plus de 200 espèces d’oiseaux peuplent le parc.

 

LE PARC NATIONAL DU KILIMANJARO

À 5896 m d’altitude, le Kilimandjaro, la plus haute montagne d’Afrique et l’un des sites les plus magnifiques du continent, il possède trois principaux sommets volcaniques, Kibo, Mawenzi et Shira. Le nom lui-même “Kilimandjaro” est un mystère enveloppé de nuages. Cela peut signifier montagne de lumière, montagne de grandeur ou montagne de caravanes.
Au-dessus des collines et des plateaux du nord de la Tanzanie se dressent le sommet enneigé du mont. Kilimandjaro, ses pentes et ses glaciers scintillent au-dessus des nuages ​​en montée. Kilimanjaro est situé près de la ville de Moshi et est une zone protégée, soigneusement réglementée pour que les alpinistes puissent en profiter sans laisser de trace de leur présence. Les écosystèmes de la montagne sont aussi beaux que variés et divers. Sur les pentes des basses terres, une grande partie de la montagne est constituée de terres agricoles, avec des cultures de café, de banane, de manioc et de maïs destinées à la subsistance et à la vente au comptant. Il existe encore quelques grandes exploitations caféières sur les pentes les plus basses, mais une grande partie de la zone en dehors du parc national a été subdivisée en petites parcelles. Une fois à l’intérieur du parc, une forêt de plaine recouvre les basses altitudes et s’introduit dans les prés alpins une fois que l’air commence à s’éclaircir. Près du sommet, le paysage est rude et stérile, avec des rochers et de la glace qui prédominent au-dessus d’une vue africaine à couper le souffle.

Escalade du mont. Le Kilimandjaro est le point culminant de l’expérience de la plupart des visiteurs en Tanzanie. Peu de montagnes peuvent prétendre à la grandeur, aux vues à couper le souffle sur le parc national d’Amboseli au Kenya, la vallée du Rift et la steppe Masaai, qui appartient au Kilimandjaro. Randonnée sur le toit de l’Afrique – le point culminant du continent à 5896 mètres – est l’aventure de toute une vie, surtout parce que, s’il est bien rythmé, tout le monde, des randonneurs chevronnés aux passionnés de la première fois, peut escalader le pic enneigé.

PARC NATIONAL DE MKOMAZI


Le parc est situé dans la partie nord de la Tanzanie, dans les régions du Kilimandjaro et de Tanga. Dans la partie nord, le parc borde le parc national de Tsavo West au Kenya.
Le parc se trouve à environ 120 kilomètres à l’est de la ville de Moshi. Le parc fait partie de l’écosystème Mkomazi-Tsavo, qui est le deuxième écosystème transfrontalier en importance en Afrique de l’Est après le célèbre écosystème Serengeti-Mara.
Mkomazi, le long de la rivière Umba, abrite un certain nombre de singes colobes rares qui se déplacent avec ses forêts riveraines.Le parc a un climat semi-aride avec une distribution bimodale de la pluviométrie. trouvé dans le parc.
Le parc est riche en espèces de mammifères où environ dix-huit (18) ont été signalés, y compris les cinq plus grands. Plus de 450 espèces d’oiseaux ont été répertoriées dans le parc.
Le parc national de Mkomazi présente un certain nombre de caractéristiques uniques. Il fait partie des rares zones protégées de Tanzanie avec une population importante et visible de gerenuk et une concentration massive d’Oryx de Beisa.
Ce parc est l’une des savanes les plus riches d’Afrique et peut-être du monde en termes de nombre de faune et de flore rares et endémiques illustrées par la présence de chiens sauvages et de rhinocéros noirs.

 

PARC NATIONAL DE NYERERE


Désormais le plus grand parc national d’Afrique, le parc national de Nyerere est un parc récemment créé qui fait partie de ce qu’on appelle la réserve de Selous Game. Le nom du parc est donné en l’honneur du fondateur de la nation, le défunt Mwalimu Julius Kambarage Nyerere. .Le parc a été créé en 2019 et couvre une superficie de plus de 30 000 kilomètres carrés.
Avec sa plus grande zone de nature sauvage en Afrique, le parc national de Nyerere présente des processus écologiques et biologiques relativement peu perturbés, notamment une grande diversité d’animaux sauvages et une relation importante entre prédateurs et proies.
Le puissant Rufiji, avec sa population d’hippopotames et de rhinocéros réputée, se jette dans l’océan Indien. La rivière a été désignée comme une zone photographique et est une destination touristique populaire. Le volume de jeu dans le Nyerere est tout simplement exceptionnel!
Les éléphants, les buffles et les lions se retrouvent en plus grand nombre et le parc, ainsi que la partie restante de Selous, possède le dernier véritable bastion du chien sauvage africain.
Les visiteurs de ce vaste parc pourront profiter de la plus grande diversité d’activités de safari dans le pays, comme des safaris en bateau, des safaris classiques, des safaris à pied et des voyages de camping à la mouche légendaires.

 

SERENGETI : GRUMETI GAME RESERVE

The Grumeti Game Reserve is found in Tanzania. This site is 411 km²

Créée par le gouvernement tanzanien en 1994 pour protéger le chemin de la grande migration des gnous et de la faune sauvage de la région, la réserve de Grumeti est rapidement devenue un élément essentiel de l’écosystème de Serengeti-Mara. Les communautés locales, les défenseurs de l’environnement et les opérateurs de safari travaillent ensemble pour assurer la survie à long terme du aux espèces qui habitent la région et la réserve dans son ensemble, au profit de la Tanzanie, de l’Afrique et du monde. De nombreux pavillons écologiques de luxe exclusifs ont été aménagés dans la réserve afin de générer un tourisme à faible impact, des emplois et les fonds nécessaires pour protéger cette destination vitale pour la faune

05 46 27 98 29

contact@safari-afrique.com

AFRIKA PEARL SAFARI ADVENTURE