LES PARCS EN OUGANDA

 

Parc national des gorilles de Mgahinga


Le parc est situé à environ 15 km au sud de Kisoro, dans le district du même nom, dans le comté Bufumbira, et couvre la partie ougandaise de la chaîne des montagnes des Virunga. D’une surface de 33.7 km2, il s’agit du plus récent et plus petit parc national ougandais et l’un des deux seuls, avec la Forêt impénétrable de Bwindi, à abriter des gorilles des montagnes dans le pays. Contigu au Parc national des Virunga en République démocratique du Congo et au Parc national des Volcans au Rwanda, il forme avec eux une aire protégée de 434 km2 au total.

La protection de la faune est primordiale dans le parc, tout comme la sauvegarde des peuples autochtones qui y résident, en particulier les Batwa. Il est dit que cette tribu de chasseurs-cueilleurs fut la première à occuper les lieux. Le parc abrite une forêt tropicale à la végétation dense et luxuriante, ainsi qu’une chaine volcanique, appelée aussi montagnes de Virunga, faisant de cet endroit une zone naturelle des plus fantastiques. De nombreux animaux ont élu domicile dans ce paradis tropical :  40 espèces de mammifères sont recensées, dont des gorilles de montagne, des éléphants et des buffles, et 80 espèces d’oiseaux différentes ont également été répertoriées. De nombreux points d’eau sont présents dans le parc où il est plus facile d’observer les animaux venus s’abreuver.

Du Parc de Mgahinga, vous pourrez vous rendre par avion à Kampala, capitale du pays. Malgré sa proximité avec l’équateur, le climat est relativement tempéré. Ainsi, il est conseillé d’éviter les mois de mars à mai et ceux de septembre à novembre, particulièrement pluvieux, pour avoir plus de chance de voir les gorilles.

Forêt impénétrable de Bwindi
La forêt impénétrable de Bwindi est située au sud-ouest de l’Ouganda en Afrique de l’est. Un parc national se trouve sur le territoire de la forêt, situé le long de la frontière avec la République démocratique du Congo, à proximité du parc national des Virunga, en bordure de la vallée du grand rift. Le parc a une superficie de 331 km2, composée essentiellement de jungle de montagne et de plaine. Le parc est surtout connu pour abriter 300 gorilles de montagne, soit la moitié de la population de cette espèce menacée.

Le parc est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

La région des environs de Buhoma est idéale pour l’observation des primates et des oiseaux, et aussi des chimpanzés, des musophagidés et des bucérotidés. La forêt est l’un des plus riches écosystèmes africains, hébergeant quelques 120 espèces de mammifères, 346 espèces d’oiseaux, 202 espèces de papillons, 163 espèces d’arbres, 100 espèces de fougères et de nombreuses espèces en danger. La région présente en particulier de nombreux endémismes propres au rift Albertin. Il y a deux groupes de gorilles de montagnes habitués à la présence de l’homme, les Mubare et les Katendegyere. Les Mubare sont les plus sociables.

 

Parc national de Kibale


Le parc national de Kibale est un parc national d’Ouganda situé dans le Sud-Est du pays. Il vise à protéger 776 km2 de forêt tropicale humide entre 1 100 et 1 600 mètre d’altitude.

Le Parc National de Kibale est la continuation géographique du parc de Queen Elizabeth. Vous pourrez donc vous y arrêter facilement lors de votre voyage en Ouganda. La diversité de ses écosystèmes en fait une excellente étape, mais c’est surtout sa forêt et les chimpanzés qui l’habitent qui attirent les visiteurs !

Vous l’aurez compris, la première attraction de la région sont les chimpanzés de Kibale. Ils peuplent la forêt en toute tranquillité, et vous aurez la possibilité de leur rendre visite dans leur environnement naturel. Pour cela, il vous suffira de vous lancer dans un trek à travers la forêt et de braver l’humidité pendant environ 2 à 3 heures. N’oubliez pas de regarder en l’air ! Les chimpanzés sont partout, accompagnés d’autres espèces de primates et d’oiseaux. Les gorilles en font partie, alors attention les yeux ! Une chose est sûre: vous en apprendrez beaucoup sur les singes de toutes sortes. Ce sera une occasion en or pour les approcher.

Un guide professionnel vous accompagnera pour s’en assurer et vous aider à dénicher les animaux dans leur environnement naturel. Mais surtout, sa présence est essentielle pour votre sécurité. Les singes étant des animaux très malins, un certain nombre de règles doivent être strictement respectées. Notez également qu’il vous faudra réserver votre trek en avance, puisque les groupes n’accueillent que 6 personnes à la fois.

 

Parc national Queen Elizabeth


Le parc national Queen Elizabeth est l’un des plus grands parcs nationaux ougandais.C’est également depuis 1979 une réserve de biosphère de l’UNESCO, d’une superficie de 1978 km2.

La faune variée du parc constitue son principal attrait touristique : 95 espèces de mammifères et plus de 600 espèces d’oiseaux sont observables dans le parc. On peut plus particulièrement noter :

la présence des deux animaux emblématiques du pays : la Grue royale et le Kob ougandais.

dans le secteur d’Ishasha (sud du parc) une population originale de lions à crinière noire qui peuvent grimper dans les arbres,
d’immenses colonies d’hippopotames dans le canal de Kazinga,
des chimpanzés dans la zone forestière de Kyambura.
D’autres animaux classiques de la savane africaine sont présents : éléphants, babouins, léopards, buffles ou phacochères. Les girafes, zèbres et rhinocéros sont par contre absents du parc.

Conséquence de la multiplicité des biotopes, la richesse de l’avifaune est également remarquable : 606 espèces d’oiseaux ont été observées dans le parc dont certaines espèces de grande taille comme le Bec-en-sabot du Nil, l’aigle martial, le Bec-en-ciseaux d’Afrique, le Grand-duc de Verreaux.

 

Parc national Murchison Falls


Le parc est situé au nord-ouest de l’Ouganda. Il est situé de part et d’autre du Nil Victoria depuis son arrivée dans le Lac Albert jusqu’à une centaine de km en amont. Le parc est partagée principalement entre les districts de Gulu et de Masindi avec une petite partie dans le district de Nebbi qui contient le début du Nil Albert. Le parc national de Murchison Falls est le plus grand du pays et, groupé avec les réserves Bugungu Wildlife Reserve et Karuma Wildlife Reserve, il constitue la Murchison Falls Conservation Area (MFCA) d’une superficie de 5 308 km2. Les villes de Gulu et Masindi sont respectivement situées au nord-est et au sud du parc. La capitale Kampala est située à environ 300 km au sud-est.

Le parc Murchison Falls est l’unique parc ougandais qui contient les Big 5, bien que les rhinocéros blancs, en cours de réintroduction, ne soient présent que dans un sanctuaire au sud du parc. 64 espèces de mammifères sont recensées, les herbivores les plus facilement observables sont : éléphants, phacochères, girafes, buffles, antilopes (Guib harnaché, Cobe à Croissant, Cobe des roseaux, Bubale, …). Les prédateurs sont représentés par le lion, le léopard, la hyène tachetée, le chacal à flancs rayés. Les primates comprennent babouins, vervets, patas dans tout le parc et dans la partie forestière de Rabongo, colobes et chimpanzés.

Les populations d’énormes crocodiles vivent dans le Nil ainsi que des colonies d’hippopotames. Le Nil en aval des chutes est un endroit réputé pour la pêche, en particulier pour les perches du Nil et les poisson-tigres.

La liste des oiseaux présents dans le parc contient 460 espèces.

 

Parc national Kidepo Valley


Le parc est situé dans le district de Kaabong, dans le coin Nord-Est de l’Ouganda aux frontières avec le Soudan et le Kenya, dans une zone très reculée du pays. La ville d’importance la plus proche est Moroto à plus de 200 km au Sud La capitale Kampala est à environ 540 km de route  . Le Parc National de la Vallée de Kidepo est un des parc les plus spectaculaires d’Ouganda. Il mesure 1’442 kilomètres carré et vous offrira des paysages que nul autre parc ne vous offrira dans toute l’Afrique de l’est. « Cela ne pourrait être mieux » est un commentaire commun sur les paysages fait par de nombreux visiteurs du parc qui se sont tous promis de revenir à Kidepo. Il se trouve à l’extrême nord de l’Ouganda et borde le Soudan et le Kenya. Le parc offre des paysages sublimes de savane qui se fondent dans des horizons escarpés. Du fait de sa grande variété climatique vous trouverez une très grande diversité de flore et de faune. Aucun autre parc en Ouganda n’est aussi abondant en vie animale et certaines espèces ne se trouvent qu’à Kidepo.

Vous trouverez des plaines de savane parsemées d’arbres. Les forêts de montagne domine quelques endroits du parc, tandis que le long de la rivière Lorupei se trouve une forêt d’acacias.  La faune et la flore du parc sont plus typiques du Kenya que de l’Ouganda. De nombreuses petites collines, desquelles vous pourrez avoir une vue imprenable dans toutes les directions, se trouvent dans la savane du parc de Kidepo.

En raison de la présence des cours d’eau dans cette zone semi-aride conjugué avec les variations d’altitude, le parc accueille une faune nombreuse dont de nombreux animaux qui ne sont pas rencontrés ailleurs en Ouganda, par exemple, on peut nommer 4 prédateurs : l’otocyon, le guépard, le caracal et le protèle. D’autres animaux sont aisément observables : lions, éléphants, zèbres, antilopes diverses, girafes, buffles…

Cinq différentes espèces de primates habitent le parc.

Les oiseaux sont très bien représentés avec la présence de 480 espèces recensées sont certaines rares en Ouganda (Barbican à poitrine noire, Apalis du Karamoja, Pipit doré)

 

Parc national du Mont Elgon


Le parc national du Mont Elgon est un parc national situé à 140 km environ au nord-est du lac Victoria. Le parc couvre une aire de 1 279 km2 de part et d’autre de la frontière entre l’Ouganda et le Kenya, dont 1 110 km2 en Ouganda et 169 km2 au Kenya. La partie kenyane du parc fut classée en 1968 et la partie ougandaise en 1992. Il doit son nom au mont Elgon, volcan éteint culminant à 4 321 mètres sur la frontière ougando-kenyane.
Les pentes du Mont Elgon offrent une végétation variée, entre forêts de bambous et de bruyères. Le Parc national du Mont Elgon abrite également de nombreuses chutes d’eau, sources chaudes, grottes, falaises. Il est aussi le lieu de vie de nombreux éléphants, buffles, singes, antilopes et de plus de 100 espèces d’oiseaux. Un site naturel d’exception en Ouganda !

Randonnée et escalade sont les activités les plus appréciées pour découvrir ce parc d’Ouganda.

Le mont Elgon est un ancien volcan qui a surgi pour la première fois il y a 24 millions d’années; est le quatrième plus haut sommet en Afrique orientale (le second est le Wagagi pic en Ouganda haut de 4.321 m.). Au sommet, son cratère de 40 km est entouré par une série de pics acérés. La forêt secondaire et la broussaille dense le long de la rivière Chebonet sont l’abrides aigles fasciés africains, des cisticoles de Chubb, des prinias à gorge blanche, des gobe-mouches bleu africains, des gobe-mouches masqués, des gonolek de Mackinon, de Doherty et de Luhder et des tisserins de Baglafecht

 

Parc national du lac Mburo


Le parc est situé dans le district de Mbarara au sud-ouest de l’Ouganda. La ville de Mbarara est située à quelque 30 km à l’ouest. Avec sa superficie de seulement 260 km2, le parc est le plus petit parc de savane ougandais. La capitale Kampala est située à environ 240 km au nord-est.

Le parc abrite 68 espèces de mammifères dont les plus notables sont les zèbres, très nombreux, et les élands (la plus grosse antilope). Le parc est l’unique lieu d’Ouganda ou il est possible d’observer l’impala, la mangouste rouge et le rat de rocher. Les populations d’herbivores de savane sont également bien représentées: buffles, phacochères, bubales, cobes à croissant et autres antilopes. Des babouins et les vervets sont abondants. Les seuls grands prédateurs sont les hyènes et léopards. Des hippopotames et des crocodiles peuplent le lac Mburo.

Les oiseaux sont également bien représentés avec plus de 300 espèces recensées dans le parc.

 

Lac Bunyonyi

Le Lac Bunyonyi est situé au sud ouest de l’Ouganda non loin de la ville de Kabale, à proximité de la frontière avec le Rwanda.Ce lac d’eau douce, aux rives sinueuses, mesure 25 km de long et 7 km de large et possède 29 îles.
La surface du lac est à une altitude de 1 962 m et sa profondeur, mal connue, est d’une profondeur moyenne de 44 m. Cependant, le lac étant situé sur une faille d’origine volcanique, de nombreuses sources s’accordent à estimer que la profondeur pourrait aller en un certain point jusqu’à 900 m. Si cette dernière valeur s’avérait exacte, le lac serait le deuxième plus profond d’Afrique (après le lac Tanganyika).

qu’une population limitée de poissons, principalement des poissons-chats et quelques espèces de carpes. L’introduction d’espèces plus intéressantes commercialement (notamment Tilapia) a été entreprise au début du XXe siècle mais abandonnée après la mort massive de poissons dans les années 60. La réintroduction de tilapia a été tentée en 2002.
Le lac est aussi connu pour abriter de nombreuses écrevisses de Louisiane plus consommées par les touristes que par les populations locales.

D’importantes colonies d’oiseaux nichent dans les collines, les îles et les marias entourant le lac : plus de 200 espèces différentes ont été recensées, en particulier la grue royale, emblème national, et de nombreuses espèces de passereaux (tisserins) et de hérons. Le lac en tire d’ailleurs son nom puisque Bunyonyi signifie « l’endroit des nombreux oiseaux » en rukiga. Le lac abrite également des colonies de loutres à cou tacheté.
Il est à noter que l’absence d’animaux dangereux gros (crocodiles, hippopotames) et petits (parasites responsables de la bilharziose, le lac Bunyonyi est l’un des rares lacs africains à être parfaitement sûr pour la baignade.

 

RESERVE DE  RHINOCEROS DE SIWA


Ziwa Rhino and Wildlife Ranch, situé dans le district de Nakasongola, est le foyer fier des seuls rhinocéros sauvages en Ouganda. Le projet de réintroduction de Rhino est un projet de Rhino Fund Uganda et de Uganda Wildlife Authority.

Nous sommes idéalement situés à 176 km au nord de Kampala, sur l’autoroute Gulu en direction de Murchison Falls (embranchement du centre commercial Nakitoma Trading). Ziwa est le seul endroit où vous pourrez voir des rhinocéros à l’état sauvage.

Actuellement, le sanctuaire abrite vingt-deux  rhinocéros blancs du sud. Le sanctuaire est devenu de plus en plus populaire auprès des touristes; pour Rhino Trekking, randonnée Shoebill et canoë, observation des oiseaux, promenade nocturne, promenade dans la nature et relaxation.

 

LE PARC  de BWINDI

La forêt impénétrable de Bwindi est située au sud-ouest de l’Ouganda en Afrique de l’est. Un parc national se trouve sur le territoire de la forêt, situé le long de la frontière avec la République démocratique du Congo, à proximité du parc national des Virunga, en bordure de la vallée du grand rift. Le parc a une superficie de 331 km2, composée essentiellement de jungle de montagne et de plaine. Le parc est surtout connu pour abriter 300 gorilles de montagne, soit la moitié de la population de cette espèce menacée.

Le parc est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

La région des environs de Buhoma est idéale pour l’observation des primates et des oiseaux, et aussi des chimpanzés, des musophagidés et des bucérotidés. La forêt est l’un des plus riches écosystèmes africains, hébergeant quelques 120 espèces de mammifères, 346 espèces d’oiseaux, 202 espèces de papillons, 163 espèces d’arbres, 100 espèces de fougères et de nombreuses espèces en danger. La région présente en particulier de nombreux endémismes propres au rift Albertin. Il y a deux groupes de gorilles de montagnes habitués à la présence de l’homme, les Mubare et les Katendegyere. Les Mubare sont les plus sociables.

Les villes voisines de Buhoma et Nkuringo comptent toutes deux un nombre impressionnant de lodges de luxe, de bandas rustiques et de campings économiques , ainsi que des restaurants, des stands d’artisanat et des services de guides. Les occasions de découvrir les cultures locales des Pygmées Bakiga et Batwa à travers des spectacles, des ateliers et des promenades dans les villages ne manquent pas.

 

LE PARC NATIONAL DE SEMULIKI


Le parc national de Semliki est l’un des plus récents parcs ougandais, publié en 1993 et ​​abritant 194 km carrés de la seule forêt tropicale humide de plaine de l’Afrique de l’Est. Le parc national est situé à l’extrême ouest du comté de Bwamba, dans le district de Bundibugyo, à la frontière entre l’Ouganda et la République démocratique du Congo. S’étalant sur une superficie de 220 kilomètres. Le parc national de Semuliki présente une grande diversité d’espèces végétales et animales et des micro-habitats situés à la jonction de plusieurs zones climatiques et écologiques. La majeure partie de la végétation du parc est principalement à feuillage persistant humide de moyenne altitude, jusqu’à la forêt semi-décidue. Pour les visites d’observation du gibier, le parc compte plus de 60 espèces de mammifères et plus de 400 espèces d’oiseaux pour des safaris d’observation d’oiseaux. Les espèces de mammifères dominantes du parc comprennent les buffles forestiers, les léopards, les hippopotames, les singes Mona, les chevrotains aquatiques, les bébés brousse, les civettes, les éléphants et l’écureuil volant. Des safaris avec des primates sont également organisés en présence de huit espèces de primates, dont le singe à queue rouge, le singe Vervet, le singe bleu et le singe De Brazza, le mangabey à joues grises, le babouin aux olives, le colobus noir et blanc et le chimpanzé, ainsi que plus de 300 espèces de papillons.

Le parc national de la vallée de Semuliki abrite 400 espèces d’oiseaux dont 216, dont le muguet à guide lyre, le muguet forestier, et le bulbe olive de sassi, sont de véritables oiseaux forestiers. Il existe également 12 autres espèces d’oiseaux uniques, qui sont extrêmement limitées en Afrique de l’Est mais que les touristes passent quelques jours dans le parc, notamment le pigeon à tête bronze de l’ouest, le coucou à gorge jaune, le calao à trompe rouge et le bec de canard à tête rouge. , le bulbe de Xavier, le babillard des capucins, le bec jaune, le moucherolle à tête bleue, la griffe à bec rouge, le malimbe huppé, le pervers à la face pâle et le nèfre d’Amérique à poitrine maigre, entre autres.

Que voir et que faire dans le parc national de la vallée de Semuliki : Route panoramique
L’observation du gibier est excellente dans les herbes ouvertes de la savane du parc national de la vallée de Semuliki. Même sans entrer dans le parc national de Semuliki, une route panoramique l’entourant vous rapproche de la beauté merveilleuse des environs. Un trajet en voiture vers les sources chaudes de Sempaya vous fait traverser la vallée du Rift en direction du Congo, bordée également par une forêt où vous pouvez même vous arrêter pour observer les singes et les oiseaux tout en ne payant aucun frais de parc depuis sa découverte à l’extérieur du parc. Le bulbul des marais et les calaies de la forêt méritent également d’être explorés dans la forêt de figuiers et de palmiers à peu près à mi-chemin entre Sempaya et Ntandi.

05 46 27 98 29

contact@safari-afrique.com

AFRIKA PEARL SAFARI ADVENTURE