LES PARCS AU RWANDA

 

LE PARC NATIONAL NYUNGWE FOREST


Pour ceux qui recherchent des primates ou des oiseaux, vous voudrez également passer du temps dans le parc national de Nyungwe. Cette forêt regorge également d’un vaste éventail de faune et de flore dans le parc, qui s’étend sur 1 000 km2. les primates de Nyungwe sont également une récompense pour une promenade dans la forêt avec ses points de vue et ses cascades. Il existe également 13 pays, parmi lesquels figurent les chimpanzés, le singe de L’Hoest et le colobus Angola.

Les amoureux des oiseaux peuvent également imaginer le plaisir de voir le grand Turaco bleu, ainsi que les nombreuses espèces d’oiseaux présentes dans le parc. Le parc national de la forêt de Nyungwe est également une forêt ombrophile d’albertine rift. Cette faille albertine constitue également l’épicentre du cercle de la forêt pluviale montagnarde africaine. Elle est également occupée par de nombreuses chaînes de montagnes, car elle prend sa source sur le plateau Lendu, dans le nord de l’Ouganda et du Congo, en passant par les montagnes Rwenzori, l’ouest du Rwanda et le Burundi, jusqu’à certains massifs isolés le long des rives du lac Tanganyika.

 

LE PARC  NATIONAL DES VOLCANS

Le Parc national des volcans (en anglais : kinarwanda : Pariki y’Igihugu y’Ibirunga ) est un parc national situé au nord-ouest du Rwanda . Il couvre 160 km2 de forêt tropicale et englobe cinq des huit volcans des montagnes Virunga, à savoir Karisimbi, Bisoke, Muhabura, Gahinga et Sabyinyo. Il borde le parc national des Virunga en République démocratique du Congo et le parc national de Mgahinga Gorilla en Ouganda. Il abrite le gorille de montagne et le singe doré et fut la base de la primatologue Dian Fossey.

Le parc a été publié pour la première fois en 1925 en tant que petite zone délimitée par Karisimbi, Bisoke et Mikeno , destinée à protéger les gorilles des braconniers. C’était le tout premier parc national créé en Afrique. Par la suite, en 1929, les limites du parc s’étendent au Rwanda et au Congo belge pour former le parc national Albert, vaste territoire de 8090 km2, géré par les autorités coloniales belges responsables des deux colonies. En 1958, 700 hectares du parc ont été dégagés pour un établissement humain. 

Entre 1969 et 1973, 1050 hectares du parc ont été défrichés pour cultiver du pyrèthre.

Le parc devint plus tard la base du naturaliste américain Dian Fossey pour mener ses recherches sur les gorilles. Elle est arrivée en 1967 et a créé le centre de recherche Karisoke entre Karisimbi et Visoke. À partir de ce moment-là, elle passa la majeure partie de son temps dans le parc et il est largement reconnu qu’elle a sauvé les gorilles de l’extinction en signalant leur sort à la communauté internationale. Elle a été assassinée chez elle en 1985 par des assaillants inconnus, un crime souvent attribué aux braconniers contre lesquels elle avait passé sa vie. La vie de Fossey a ensuite été décrite sur grand écran dans le film Gorillas in the Mist, du nom de son autobiographie. Elle est enterrée dans le parc dans une tombe proche du centre de recherche et parmi les gorilles qui sont devenus sa vie.

Le parc national des Volcans est devenu un champ de bataille pendant la guerre civile rwandaise. Le siège du parc a été attaqué en 1992. Le centre de recherche a été abandonné et toutes les activités touristiques (y compris la visite des gorilles) ont été arrêtées. Ils n’ont repris leur activité qu’en 1999, lorsque la zone a été jugée sûre et sous contrôle. Les rebelles rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda ( RDP) ont parfois infiltré l’armée, mais l’armée rwandaise a rapidement mis un terme à ces attaques et celles-ci ont rapidement mis un terme à ces activités.

05 46 27 98 29

contact@safari-afrique.com

AFRIKA PEARL SAFARI ADVENTURE